Mes soins BIEN-ÊTRE

Ressentez-vous une douleur intense sous le talon le matin ou encore à la suite d’une période de repos ? Vous souffrez peut-être d’une fasciite plantaire.

Ressentez-vous une douleur intense sous le talon le matin ou encore à la suite d’une période de repos ? Vous souffrez peut-être d’une fasciite plantaire.

La fasciite plantaire est une inflammation du fascia plantaire qui se manifeste principalement par une douleur sous le pied. Le fascia plantaire est un ligament fibreux qui s’étend depuis l’os du talon jusqu’aux os de l’avant-pied. Le rôle du fascia plantaire est primordial à l’absorption des chocs lors de la marche ou à la course. Cette membrane fibreuse n’étant pas très souple, un étirement excessif de cette structure peut causer de petites déchirures ou une rupture partielle. Il en résultera alors d’une réaction inflammatoire. Les symptômes d’une fasciite plantaire sont une douleur localisée au talon, une raideur au pied et à la cheville ainsi qu’une possible enflure locale. Lorsque la blessure est plus sévère ou qu’elle est non traitée, elle peut devenir incapacitante toute au long de la journée, plus particulièrement pendant et après l’activité physique. De plus, une fasciite plantaire chronique peut entrainer au long terme une épine de Lenoir, une excroissance de l’os au niveau du talon. Il est donc important de traiter la fascite dès l’apparition des symptômes puisque cette épine peut venir compliquer la prise en charge de la fasciite plantaire.

La fasciite plantaire et ses facteurs de risques

La fasciite plantaire peut toucher n’importe qui. Au Canada, elle arrive au second rang des causes de douleurs aux pieds. Il existe cependant certains facteurs de risques pouvant favoriser l’apparition d’une telle condition. Parmi ceux -ci, on retrouve les stress répétés au pied sur une longue période de temps (course, travail physique), un surplus de poids ou encore des pieds plats. Le port de soulier à talon, de vieilles chaussures, ou celles qui n’ont pas de soutien de la voûte plantaire peuvent également être un facteur. Il ne faut pas oublier qu’un système musculaire déficient au niveau des pieds, des mollets, des cuisses et du bas du dos, sont aussi des situations prédisposant.

Ressentez-vous une douleur intense sous le talon le matin ou encore à la suite d’une période de repos ? Vous souffrez peut-être d’une fasciite plantaire.

La fasciite plantaire est une inflammation du fascia plantaire qui se manifeste principalement par une douleur sous le pied. Le fascia plantaire est un ligament fibreux qui s’étend depuis l’os du talon jusqu’aux os de l’avant-pied. Le rôle du fascia plantaire est primordial à l’absorption des chocs lors de la marche ou à la course. Cette membrane fibreuse n’étant pas très souple, un étirement excessif de cette structure peut causer de petites déchirures ou une rupture partielle. Il en résultera alors d’une réaction inflammatoire. Les symptômes d’une fasciite plantaire sont une douleur localisée au talon, une raideur au pied et à la cheville ainsi qu’une possible enflure locale. Lorsque la blessure est plus sévère ou qu’elle est non traitée, elle peut devenir incapacitante toute au long de la journée, plus particulièrement pendant et après l’activité physique. De plus, une fasciite plantaire chronique peut entrainer au long terme une épine de Lenoir, une excroissance de l’os au niveau du talon. Il est donc important de traiter la fascite dès l’apparition des symptômes puisque cette épine peut venir compliquer la prise en charge de la fasciite plantaire.

La fasciite plantaire et ses facteurs de risques

La fasciite plantaire peut toucher n’importe qui. Au Canada, elle arrive au second rang des causes de douleurs aux pieds. Il existe cependant certains facteurs de risques pouvant favoriser l’apparition d’une telle condition. Parmi ceux -ci, on retrouve les stress répétés au pied sur une longue période de temps (course, travail physique), un surplus de poids ou encore des pieds plats. Le port de soulier à talon, de vieilles chaussures, ou celles qui n’ont pas de soutien de la voûte plantaire peuvent également être un facteur. Il ne faut pas oublier qu’un système musculaire déficient au niveau des pieds, des mollets, des cuisses et du bas du dos, sont aussi des situations prédisposant.

Comment soulager la fasciite plantaire ?

Il est à noter que certains médicaments disponibles en vente libre comme l’acétaminophène ou l’ibuprofène peuvent soulager la douleur et l’inflammation, mais ils ne seront pas traiter le problème sous-jacent.

Pour régler le problème à la source, la chiropratique est l’une des options thérapeutiques qui s’offre à vous. Le pied comprend vingt-six os, trente-trois articulations et plusieurs tendons. Pour soulager la fasciite plantaire, mieux vaut donc traiter le pied dans son ensemble plutôt que de prendre la douleur de façon isolée. Des techniques de relâchement musculaire, l’utilisation de thérapies complémentaires (ultrason, graston, taping), des conseils ergonomiques ainsi que des exercices d’assouplissement et de renforcement musculaire des muscles du mollet et des muscles intrinsèques du pied feront partie du plan de traitement. De plus, par des ajustements des articulations du pied et de la cheville, votre chiropraticien de la clinique du dos peut améliorer la biomécanique de votre pied jusqu’au bassin !

Il est à noter que certains médicaments disponibles en vente libre comme l’acétaminophène ou l’ibuprofène peuvent soulager la douleur et l’inflammation, mais ils ne seront pas traiter le problème sous-jacent.

Pour régler le problème à la source, la chiropratique est l’une des options thérapeutiques qui s’offre à vous. Le pied comprend vingt-six os, trente-trois articulations et plusieurs tendons. Pour soulager la fasciite plantaire, mieux vaut donc traiter le pied dans son ensemble plutôt que de prendre la douleur de façon isolée. Des techniques de relâchement musculaire, l’utilisation de thérapies complémentaires (ultrason, graston, taping), des conseils ergonomiques ainsi que des exercices d’assouplissement et de renforcement musculaire des muscles du mollet et des muscles intrinsèques du pied feront partie du plan de traitement. De plus, par des ajustements des articulations du pied et de la cheville, votre chiropraticien de la clinique du dos peut améliorer la biomécanique de votre pied jusqu’au bassin !