Urgence 7 jours

418 847-1564

Blogue

Gabapentinoïdes: inefficaces pour les douleurs lombaires chroniques

Par Marika Vachon-Plante le 22 août 2017, tiré du site ProfessionSanté.ca

mal-dos_300x169

Un article publié récemment dans le journal PLOS Medicine indique que de plus en plus de médecins prescrivent des médicaments utilisés pour contrôler l’épilepsie et les douleurs nerveuses à des patients souffrant de douleurs lombaires chroniques non spécifiques, et ce, malgré le manque d’étude confirmant leur efficacité dans ce traitement.

Les molécules en question, connues sous le nom de gabapentinoïdes, sont la gabapentine (Neurotin) et la prégabaline (Lyrica). Santé Canada a approuvé leur utilisation dans le traitement de l’épilepsie non contrôlée par une thérapie conventionnelle (gabapentine) et des douleurs nerveuses (prégabaline).

Ces médicaments sont toutefois prescrits pour des utilisations non autorisées, notamment pour les douleurs lombaires chroniques non spécifiques.

À la suite des récentes recommandations du National Health service (NHS) sur l’utilisation hors étiquette des gabapentinoïdes, un groupe de chercheurs de l’Université McMaster à Hamilton a décidé d’évaluer l’efficacité et la sécurité de ces molécules chez les patients souffrant de douleurs lombaires chroniques non spécifiques.

Leur constat: «Les données probantes sur l’utilisation des gabapentinoïdes par les patients souffrant de douleurs lombaires chroniques sont limitées et montrent un risque important d’effets indésirables sans démontrer de bénéfices.»

Les auteurs de l’étude recommandent donc que l’utilisation de gabapentinoïdes chez les patients souffrant de douleurs lombaires chroniques soit faite avec prudence.

La Dre Harsha Shanthanna, anesthésiste et professeure au département d’anesthésie de l’Université McMaster, a indiqué, en entrevue avec CBC News, qu’il y a très peu d’études pour guider les médecins dans leurs décisions.

Toutefois, une chose est certaine pour la chercheuse, «quelles que soient les études disponibles, elles n’appuient pas son utilisation ou ne montrent pas de bénéfices pour le soulagement de la douleur en comparaison avec d’autres analgésiques».

L’étude a permis de relever quatre effets secondaires fréquents avec l’utilisation de ces médicaments: vertiges, fatigue, troubles visuels et troubles de la pensée ou activité mentale.

Solution à la crise des opioïdes?

Le Dr Chritopher Goodman et le Dr Allan Bett, tous deux de l’École de médecine de la Caroline du Sud, ont signé, le 5 août dernier, un article concernant la prescription accrue de gabapentinoïdes pour traiter la douleur.

«Le traitement de la douleur chronique non cancéreuse durant la crise des opioïdes est devenu un défi pour les cliniciens», admettent les auteurs dans le New England Journal of Medicine.

«Nous croyons que les gabapentinoïdes sont prescrits de façon excessive, en partie, en raison de la crise des opioïdes», peut-on lire dans l’article.

Les Dr Goodman et Bett reconnaissent que ces molécules peuvent s’avérer bénéfiques pour certains patients, mais ils rappellent qu’il ne faut pas pendre pour acquis leur efficacité.

En effet, bien que les gabapentinoïdes représentent une alternative potentiellement moins dangereuse que les opioïdes, indiquent-ils, des recherches supplémentaires sont requises afin de définir leur rôle dans le traitement de la douleur.